Lettre d'information
Pour suivre l'actualité de la probation en Europe, abonnez-vous à la Lettre d'information de la CEP en remplissant ce formulaire.

Publications
Accédez ici aux exposés et rapports des conférences CEP passées.

EuroVista
Journal européen sur l'évolution de la recherche et de la pratique en probation.
www.euro-vista.org.

EJP
Journal universitaire sur la recherche en probation et en justice dans la communauté en Europe. www.ejprob.ro.

Bulletin
Lisez ici les numéros de l'ancien CEP Bulletin (publié jusqu'en 2006).

Actualités en anglais
Section en anglais du site.

Actualités

Informez-vous sur l'actualité de la probation en Europe


Récapitulatif : Conférence « Les Détenus étrangers en Europe », Nieuwersluis

Date d'édition: 27-10-2008

Article:

La conférence sur les Détenus étrangers en Europe organisée à Nieuwersluis (Pays-Bas) en octobre 2008 a marqué la première apparition publique du Groupe d'experts de la CEP sur les détenus étrangers. « Le nombre de participants a été une bonne surprise », déclare Rolf Streng, membre du Groupe d'experts et l'un des organisateurs de l'événement. « Pas moins de 15 pays européens étaient représentés, plus que je ne l'espérais. Ce qui est plutôt de bon augure pour l'avenir du développement du Groupe d'experts. »

 Rolf StrengLe Groupe d'experts CEP sur les détenus étrangers est né en avril 2008 du rapprochement avec le réseau EGPA (European Group on Prisoners Abroad) constitué d'organisations européennes d'aide aux détenus étrangers. Jusqu'alors, EGPA connaissait des problèmes de visibilité en Europe et de soutien à ses activités. Une « fusion » avec la CEP permettait de porter la question des détenus étrangers à l'attention des organisations membres.

« Lorsque nous avons discuté de l'intégration d'EGPA au réseau de la CEP, nous sommes convenus qu'une conférence européenne sur les détenus étrangers donnerait à cette question le coup de projecteur que nous souhaitions », explique Rolf Streng. « En outre, une conférence devant un auditoire venu de toute l'Europe pouvait nous donner l'impulsion nécessaire pour fixer notre plan d'action pour l'avenir. On peut le dire, cette conférence était en réalité cruciale pour le Groupe d'experts de la CEP sur les détenus étrangers. »

Rolf Streng a proposé d'organiser cette conférence en sa qualité de responsable du Bureau Buitenland de la Reclassering Nederland, le service d'aide aux détenus néerlandais à l'étranger qui est aussi l'une des plus grandes organisations du réseau EGPA. Il a choisi le principal bâtiment historique de la prison pour femmes de Nieuwersluis pour accueillir la conférence les 16 et 17 octobre.

A posteriori, Rolf Streng est satisfait des résultats. « Nous espérions au départ réunir 20 à 25 délégués étrangers. Mais au début de la conférence, nous en avons accueilli 65. Qui plus est, les participants représentaient un éventail équilibré des différents acteurs du travail avec les détenus étrangers, tels que les services pénitentiaire et de probation, des ONG, des juristes et des représentants de l'ordre judiciaire. Cette diversité a permis d'envisager le sujet de la conférence sous les angles les plus divers, ce qui est toujours très inspirant. »

Rolf Streng a trouvé particulièrement « inspirantes » les idées d'un participant allemand sur le développement d'une pratique commune pour le transfèrement des détenus étrangers. « Au lieu d'instaurer un cadre unique pour toute l'Europe, il a défendu l'idée que les pays limitrophes réfléchissent à une coopération bilatérale sur la question. De fait, la plupart des Européens détenus à l'étranger le sont précisément dans les pays voisins. Dès lors qu'une pratique bilatérale existera, le moyen de l'étendre à d'autres pays d'Europe pourra être étudié. Je pense que cette solution peut être productive pour prendre un (nouveau) départ et travailler ensemble, à l'heure où se profile l'entrée en vigueur de la Décision-cadre sur le transfèrement des personnes condamnées entre les États membres de l'UE et le transfert des peines non privatives de liberté. »

Cette idée, parmi d'autres, sera étudiée lors de la prochaine réunion du Groupe d'experts de la CEP du 5 février à Londres, qui doit notamment statuer sur la direction du Groupe. « Nous fixerons les grandes lignes d'un plan de soutien européen aux détenus étrangers que nous jugeons à la fois ambitieux et réaliste », déclare Rolf Streng. « Nous comptons aborder le sujet avec les participants à la conférence de Nieuwersluis, qui pourront intervenir comme groupe de référence. Cette approche devrait permettre de maintenir des contacts actifs avec les participants et favoriser par la suite le développement des idées relatives aux détenus étrangers. Nous espérons à terme que chaque pays d'Europe apportera son soutien à ce groupe de détenus vulnérables. Tel était là le but premier de l'ancien réseau EGPA et le thème principal de la conférence de Nieuwersluis. »

Clliquez ici pour les présentations donneées à la conférence à Nieuwersluis (en anglais).